Actuellement :
0 membre
127 anonymes
Accueil Presentation Comparateur de prix Creations Forum Connexion
S'inscrire

Inscription gratuite

Test de Spore

Boitier Spore Titre : Spore

Dates de sortie
    EU 05/09/2008
    USA/CA 04/09/2008

Spore


Spore est un jeu de gestion/simulation sortie sur PC et Mac le 4 septembre 2008 en France. Ce fut l'un des derniers chefs-d'œuvre du grand Will Wright, à qui l'on doit la série "SimCity" et bien évidemment la série "Les Sims". Sauf que, encore une fois, ce jeu ne ressemble à aucun autre. Nous en étions d'ailleurs habitués, en étant tous ébahis devant le magnifique jeu que fut les Sims, premier du nom (en sachant tout de même que les version suivante des Sims étaient toutes aussi impressionnante, de part leurs nouveautés et leurs originalités par rapport aux précédentes version). S'inspirant tout de même des plus grands (et notamment de Civilization), Spore se veut créatif et bourré d'anecdote. Ce test vous permettra de revenir sur l'un des jeux les plus marquants de 2008 sur PC qui, quelques années plus tôt, nous paraissait irréalisable. Et pourtant, Maxis l'a fait...

Résumé du jeu :

La phase cellulaire :

La phase cellulaire est la première phase du jeu. Après une courte introduction nous expliquant les raisons de notre venue sur la planète que nous avons choisie, nous commençons, un peu déboussolé dans un univers aquatique. Nous sommes donc une petite cellule qui doit se nourrir de ce qu'elle souhaite. En effet nous avons deux choix : soit la créature mangera de la viande, ce qui la rendra carnivore ; soit elle mangera de "l'herbe", ce qui la rendra herbivore. Il est à noter que nous pouvons également manger des deux, ce qui nous permet à la créature de devenir omnivore. La phase cellulaire est l'une des phases les moins palpitantes du jeu, je vous l'accorde, mais à tout de même son intérêt : elle nous explique les origines de notre créature. D'ailleurs, avec Spore, on doit se montrer créatif, car nous devons tout créer. Que ce soit l'apparence de notre cellule à ses caractéristiques physiques ou encore ses capacités (que l'on débloquera au fil de la phase), Spore nous permettra de choisir la destinée de nos êtres vivants adorés. Puis, après être devenu plus intelligent, nos insignifiants compagnons pourront enfin sortir de l'eau..

 

Même si ce n'est pas la plus captivante, la phase cellulaire reste nécessaire dans l'évolution de votre créature.


La phase créature :

Nous voilà enfin sorti de l'eau ! Nous avons survécu aux nombreuses autres cellules présentes dans l'eau et qui, pour la plupart beaucoup plus grosses que nous. Mais bon, c'est de l'histoire ancienne tout ça ! Après avoir modifié notre créature (et oui, ce ne sont plus des cellules !) et après lui avoir rajouté des jambes et des pieds (ou pas, c'est au choix !), nous touchons enfin la terre ferme, remplie d'autres créatures. Notre but : exterminé les autres espèces ou, au contraire sympathisé avec eux. Et si nous choisissons de faire les deux, c'est-à-dire d'exterminer une espèce, puis sympathiser avec une autre, nous serons adaptables. Mais ce qu'il faut savoir dans tout cela, c'est que ces choix que nous faisons, influenceront directement l'aventure de nos créatures. Car oui, Spore ne choisit pas la simplicité, bien au contraire, le jeu va beaucoup plus loin, et les choix faits avantageront, ou non, notre espèce pendant son aventure. Cette phase de jeu ce veut toutefois assez répétitive, avec peu d'action. Mais, toutefois, la créativité est de nouveaux au rendez-vous avec des outils de personnalisation quasi illimités. Et, comme pour la phase cellulaire, notre créature débloquera plusieurs capacités, ainsi qu'une certaine intelligence. Intelligence qui sera obligatoire pour l'évolution de notre créature vers la prochaine phase, qui est la phase tribale.

 

 


La phase tribale :

Vous voilà enfin uni, vous et vos frères. Vous formez désormais une tribu, qui a pour objectif principal de détruire ou de faire une alliance, avec les autres tribus, voir de faire les deux. Après avoir passé l'introduction (qui soit dite en passant, est tout à fait sublime, en référence au film 2001 : L'odyssée de l'espace, de Stanley Kubrick). vous vous retrouvez un peu déboussolé, près d'une hutte. Cette phase peut paraître longue et répétitive au premier abord, mais elle reste capitale dans l'évolution de votre espèce. Car, dans Spore, toutes les phases se relient entre elles, pour ainsi arriver à une conclusion : quelle est la philosophie de votre espèce. Nous reviendrons plus tard sur la phase spatiale, qui répondra à cette question. Parlons maintenant des nouvelles fonctionnalités de cette phase. On peut remarquer que désormais, on peut placer des bâtiments à notre guise, mais qui seront déblocables au fil de la phase. C'est évident, car on pourrait douter de la crédibilité d'un jeu qui nous faciliterait notre arrivée dans un niveau. Cette phase reste tout de même la plus corsée depuis le début du jeu. En effet, au lieu de gérer un personnages, on doit gérer tout d'un groupe qui s'agrandit au fil de la phase. Le plus amusant à constater, c'est que cette phase à quelques légères ressemblances avec les Sims. On doit nourrir nos personnages, s'occuper d'eux, agrandir notre tribu, gérer nos huttes... Toutefois, on sera déçu de remarquer quelques bugs qui viendront gâcher le plaisir. On passera outre tout cela malgré tout. Bref, après avoir conquis ou après s'être allié avec les autres tribus, on pourra (enfin !) passer à la phase civilisation, qui est l'une des phases les plus intéressantes du jeu.


La phase civilisation :

Avant-dernière partie du jeu, la phase civilisation vous propose cette fois-ci de diriger une ville, votre ville ! S'inspirant beaucoup du système de jeu de la phase tribu, la phase civilisation peut se montrer un peu plus convaincant que les autres phases du jeu. Dès le début de la phase, notre mission sera de prendre un gisement d'épice, qui se trouvera plus ou moins loin de votre hutte, à non, j'avais oublié, de votre ville. Bref, après avoir créé un véhicule (car oui, maintenant vous devez vous déplacer avec des différents véhicules : terrestres, aériens et maritimes) et après avoir pris ce gisement d'épice, vous vous rendrez plus ou moins vite compte (en fonction de votre niveau de difficulté;) que d'autres villes vous ont rejoints. Mais sachez que cette phase ne sera pas "peace and love" (sauf pour ceux qui ont une ville économique), et qu'il faudra donc conquérir les autres villes. N'oublions pas de dire que différents choix de stratégies s'offrent à vous et qu'ils sont choisis en fonction de votre philosophie en fin de phase tribu (je rappelle que votre tribu peut être : amicales, opportunistes ou agressives).

Comme dit précédemment, cette phase nous oblige à exterminer toutes les autres villes, mais la tâche n'est pas aussi simple que l'on peut le croire. Car, vous devrez déjà disposez d'une flotte assez importante de véhicules (je vois mal un simple véhicule terrestre détruire toutes une ville). Et pour avoir ces véhicules vous devrez également possédez assez d'argent pour les acheter et assez de citoyens pour les conduire (normal, non ?). Bref, beaucoup de critères pour quelque chose qui peut paraître assez simple, mais qui est capital pour le développement de votre espèce. Après avoir conquis les quelques villes (environ 10), votre espèce pourra enfin construire un vaisseau spatial (tout cela avec une introduction, comme pour les autres phases). La conquête spatiale peut enfin débuter !

 

 

 


La phase spatiale :

EN-FIN ! La phase que vous avez tous attendu ! Celle où vous allez enfin pouvoir répondre à de nombreuses questions : Quelle philosophie va adopter ma créature ? Y'a-t-il d'autres espèces dans l'univers ? Y'a-t-il d'autres univers ?

Dans un premier temps, vous allez vous rendre compte que l'univers est immense ! Puis, après avoir relativisé, vous allez pouvoir faire les nombreuses missions que propose le vôtre chef. Une fois ces missions réalisées, vous allez pouvoir passer aux choses sérieuses, et commencer la conquête spatiale ! Dans un premier temps, vous allez devoir essayer d'agrandir votre empire en allant conquérir d'autres empires ou allant acheter d'autres empires. C'est vous qui choisissez !

Puis votre envie d'explorer l'univers va se développer, et vous allez sûrement être intrigué par cette lumière qui se trouve au centre de la galaxie. Que cache-t-elle ? Vous allez donc vous y rendre. Très vite, vous allez revenir sur vos pas : l'immense Empire composé de 2400 systèmes stellaires... C'est énorme, n'est-ce pas ? Mais ne vous inquiétez pas en achetant énormément de packs de santé, vous pourrez traverser leurs systèmes sans problèmes. Ou alors, l'autre solution est de sympathiser avec eux. C'est assez difficile, mais ce n'est pas impossible ! Par contre, attention ! En ayant les Grox comme allier, vous aurez toutes la galaxie contre vous. Et oui, cet empire est le plus détesté de tout l'univers !

Une fois le centre de la galaxie atteint, vous allez pouvoir voir une cinématique... Comment dire... EPIQUE ! C'est peut-être la cinématique la plus importante du jeu, et personnellement, la plus énormissime que j'ai pu voir. Une fois encore c'est très personnel.

Vous rencontrez donc Steve, un espèce de vaisseau qui vous parlera.. en anglais ! Et oui les autres personnages du jeu parlent des langues incompréhensibles (proches du Simlish). Il vous parlera de vous, de lui, de l'univers, de votre venue ici, de ce que vous avez accompli jusqu'ici, et même de ce que vous allez accomplir avec lui ! Puis, il vous demandera de passer le voir "sur le 3e Roc du système Sol". Le système Sol correspond au système Solaire. Et le 3Roc correspond en fait à la troisième planète du système solaire, c'est-à-dire... La Terre !

Derrière ce mystérieux Steve se cachent de nombreux clins d'oeil. Tout d'abord, il vous donnera 42 crosses de vie, et les Grox ont 2400 système (à l'envers, ça fait 0042). Tout ceci est une référence à la réponse à la Grande Question sur la Vie, l'Univers et le Reste, du fil H2G2 (excellent film d'ailleurs). 

Votre principale envie sera donc d'aller voir ce système Sol. Une fois là-bas, vous vous rendrez compte que vous vous êtes fait avoir ! La planète Terre est une planète comme les autres (qui peut même être détruite) et dessus, il n'y a aucun Steve. Et même aucune espèce vivante. Où sont passés les humains ? C'est un mystère.

Vous l'aurez compris, cette dernière phase de Spore reste très mystérieuse et même en 2012, nous sommes en droit de nous poser énormément sur cette phase.


Les atouts et défauts du jeu :

Du jamais vu dans le jeu vidéo. Un concept innovant et créatif. Ces deux phrases qualifient parfaitement ce que représente Spore dans l'univers vidéoludique. Spore le jeu créé par le célébrissime et talentueux Will Wright nous propose de découvrir de nouveaux horizons, de nouvelles choses. Malgré des textures pas très réussites et quelques bugs, le jeu offre tellement de possibilités et tellement de choses à voir et à découvrir qu'on ne pourrait même pas en tenir compte. Il est donc inutile de chercher à en dire plus, puisque ces quelques lignes en disent déjà assez. Spore est un jeu magnifique, il est donc dommage d'y passer à côté.


Conclusion :

Il est extrêmement difficile pour moi de conclure parfaitement le test d'un des meilleurs auquel j'ai pu jouer. À vrai dire, je pense avoir fait une erreur (oui, ça m'arrive). Spore n'est pas vraiment un jeu. Spore est pour moi une expérience. Une expérience qu'il faut absolument vivre au moins une fois dans sa vie. Mélangeant de nombreuses idées innovatrice de game design, le jeu parvient à se hisser au rang des meilleurs. Au moment où vous verrez le note finale, un peu plus bas, je vais perdre toute ma crédibilité. En effet, elle pourra, pour la plupart d'entre vous, être trop exagérée. Et vous avez sûrement raison. Mais, pour moi (et encore une fois l'avis est très subjectif) le jeu mérite vraiment d'être classé au rang des hits. Cela me permet également de rendre un dernier hommage (non pas qu'il est mort, mais pour tout ce talent) au grand Will Wright, qui aura bercer notre enfance, suivant les époques, avec SimCity, et bien évidemment les Sims. Bravo à toute l'équipe de ce jeu fabuleux.


Notes :


  Graphisme :

  Techniquement, Spore reste honnête sans être vraiment révolutionnaire. Toutefois, les graphismes du jeu sont plus que bon avec des paysages et des couleurs qui sont... superbes.

 

 

 

  Jouabilité :

  Simpliste. C'est le mot qui décriverait le mieux ce jeu. Ce n'est pas une reproche mais une vérité. Avec une interface claire et une maniabilité plus que simple, le jeu se veut accessible à tous.

 

 

 

 Durée de vie :

L'univers de Spore comporte quelques millions de systèmes stellaires. Sachant que chaque systèmes comporte au moins 1 planète, faites le calcul et vous comprendrez vite que Spore est... interminable. Plus sérieusement. Les phases que propose Spore sont assez longues, sans trop pousser non plus (tout dépend également du niveau de diffuculté;). Là où ça se complique, c'est à la dernière phase, car on se rend vite comte qu'elle ne peut pas se terminer. Au final si vous adhérer au jeu, il sera difficile pour vous de vous en détacher. 

 

 

 Bande son :

  Magnifique, Splendide, Superbe... Autant de superlatifs qui qualifient à merveille le dernier point de ce test. Car, pour tous vous dire, il a été difficile pour moi de trouver mieux. Encore une fois, l'avis est beaucoup trop personnel pour être vraiment représentatif, mais... ces bruitages qui vont à merveilles, cette musique douce... Ah... Mon Dieu ! Quelle plaisir...

 


 



NB : Les notes ne sont pas forcément objectives. Elles représentent la réalité personnelle de son auteur.

 

Dexter

Copyright © Génération Sims 3
Design, programmation et contenu by Jérémy
Toute reproduction totale ou partielle du site est interdite

Facebook de GS3 Firefox